Marche Nordique Essartoise

Marche Nordique Essartoise
Origine de la marche nordique

La marche nordique s’est développée dans les pays scandinaves au début des années 1970. C'est une méthode d’entraînement utilisée par les skieurs de fond pendant l’été. Dans les années 1990, la fédération Finlandaise de ski loisirs et de randonnée développe cette activité auprès du grand public sous le nom de "Nordic Walking". Elle est pratiquée en France depuis 2000.
On estime à plusieurs millions le nombre de marcheurs nordiques dans le monde.


Les atouts de l’activité

Elle s’adresse à tous les publics et se pratique toute l’année.

Les bienfaits de la marche nordique

La marche nordique est une autre conception de la marche avec bâtons. Basée sur la propulsion, elle permet:
  • le maintien dorsal (appuis sur les bâtons),
  • l’amélioration des capacités cardiovasculaires (endurance),
  • l’oxygénation du corps (+60% par rapport à la marche),
  • la fortification des os par la vibration des bâtons,
  • le renforcement musculaire général (plus de 85% des muscles sont sollicités)
  • la coordination, la synchronisation avec 4 appuis à gérer par le cerveau
  • la dépense énergétique importante (+40% par rapport à la marche).
En conclusion, la marche nordique est un sport-santé excellent à tous les niveaux et une activité non traumatisante pour le corps.
 



L’équipement de la marche nordique

Le bâton de marche nordique est l’équipement principal de cette activité.




Les bâtons :
Ils sont composés de fibres de carbone (80%) et de fibres de verre, assurant à la fois la résistance et la flexibilité. Pour des raisons de sécurité maximum, il convient de privilégier les bâtons monoblocs (non rétractables). Ce matériel réduit les ondes de chocs créées par les impacts au sol, dans les bras, les épaules et la nuque.
La taille des bâtons :
Prenez votre taille en cm et multipliez la par 0,66, vous obtiendrez ainsi la taille de vos bâtons. Le coude doit être à 90 °, l’avant bras parallèle au sol.
L’embout des bâtons :
La pointe des bâtons doit s’adapter à tous types de sol, terre, gazon, sable dur, mou, bitume….
Ils sont de différents formes (rondes/à lames). Les pointes sont protégées par des sabots en matière plastique lors de la pratique sur bitume.
Dragonnes spécifiques :
Les dragonnes permettent de transmettre la poussée du haut du corps aux bâtons par un mouvement d’ouverture et de fermeture de la main. Elles doivent être larges et confortables.
Equipement individuel :
Les vêtements :

Choisissez des vêtements qui permettent une grande amplitude de mouvement. Des vêtements de protection contre le vent, la pluie, le froid, le soleil en fonction des conditions atmosphériques.
Les chaussures :
Choisissez des chaussures souples et légères à bord stable. Eviter des chaussures qui montent trop haut afin de ne pas gêner le mouvement des chevilles. Des chaussures avec le talon et la pointe de la chaussure arrondis de préférence.